Print logo

; hss; hss

Développement Rural

La Bonne Semence 1

Dans le cadre d’une initiative spéciale du ministère allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) pour lutter contre la faim (Sonderinitiative EINEWELT ohne Hunger), la FHS s’engage depuis 2015 au Plateau Bateke et dans le territoire de Gungu en RD Congo à travers la mise en œuvre du projet « La Bonne Semence (LBS) ». Le projet met à disposition des semences améliorées et plus résistantes aux maladies locales, notamment des variétés améliorées de manioc, des légumineuses, des palmiers à huile, et des arbres fruitiers. Dans l’objectif de combattre la faim dans ces deux grandes zones stratégiques aux alentours de la métropole de Kinshasa, la FHS appuie également des fermiers dans l’apiculture, afin de pouvoir assurer une grande production de miel. Depuis 2017, le projet LBS profite de la présence des forêts d’acacia mises en place dans le cadre des grands projets d’Agroforesterie pour installer des ruches en vue d’accompagner des nouveaux apiculteurs.

D’autre part, le projet a aussi formé des éleveurs et les a équipé avec des bovins. La FHS continuera à appuyer ses partenaires avec des semences améliorées, du matériel agricole et des formations supplémentaires jusqu’en 2019.

La Bonne Semence 2

En 2016, le BMZ a approuvé des fonds supplémentaires pour une deuxième initiative spéciale. Etant donné qu’à ce jour, entre 70 – 80% des dossiers soumis à la justice en RD Congo sont liés à des conflits fonciers, le projet LBS2 s’est engagé dans la problématique foncière. En collaboration avec ses partenaires de Kinshasa, Kwango, Kwilu, Tshopo, Equateur et Kasaï Oriental, la FHS offre une plateforme de discussion aux différentes parties impliquées dans ces conflits. Il s’agit notamment des chefs coutumiers, des autorités étatiques, de la société civile et des paysans qui sont invités pour participer à des tribunes d’expression populaire, afin de pouvoir échanger librement sur leurs problèmes. Les échanges issus des tribunes permettent d’organiser des séminaires de formation dans lesquels les participants sont sensibilisés sur la loi foncière, le statut du chef coutumier et sur d’autres lois.

A partir de 2018, la FHS a pris la décision de traduire ces textes de loi en langues locales pour une plus grande diffusion et une meilleure compréhension. La « Commission Nationale de la Réforme de la Loi Foncière" (CONAREF) pourrait profiter des propositions venant de la base, c’est-à-dire des citoyens, des paysans et des autorités locales pour améliorer la loi foncière. Dans les zones d’intervention du projet, des avancés dans la résolution des conflits sont déjà visibles, mais le chemin reste encore long. En outre, le projet LBS2 s’engage également dans l’apiculture dans le Kongo Central et dans la périphérie de Mbuji-Mayi pour y renforcer la protection des forêts.

A partir de 2018, le projet se focalisera dans l’amélioration des variétés de riz et dans le renforcement de sa production à Kinshasa. Le projet est actif jusqu’à la fin de l’année 2022.