Print logo

hss; hss

Éducation Civique

Depuis 2004, la Fondation Hanns Seidel soutient, en coopération avec l'ISDD (Institut des Stratégies pour le Développement Durable), une série d'activités de sensibilisation des communautés sur les principes de base de la démocratie en République Démocratique du Congo, dans un contexte post-conflit. En initiant cette collaboration axée sur l’éducation civique, électorale et postélectorale des communautés de base, les deux partenaires ont mis en avant-plan la nécessité de la formation et la sensibilisation de la population comme gage d’une meilleure participation citoyenne. En effet, plus un peuple est sensibilisé, plus il prend conscience de sa responsabilité et mieux il participe au processus de changement.

De manière plus spécifique, la Fondation appuie des actions menées par l'ISDD dont les objectifs incluent la promotion de la bonne gouvernance publique et privée, la vulgarisation de la décentralisation comme outil de démocratisation de l’Etat, la préparation des populations aux élections, le renforcement du dialogue entre acteurs étatiques et non étatiques et la promotion du leadership féminin.

Ce programme repose sur les 5 piliers suivants : les séminaires d’éducation civique, les tribunes d’expression populaire, les émissions radiophoniques et les réunions de club communautaire d’écoute, les fora ainsi que les séminaires sur le leadership féminin.

Les séminaires d’éducation civique sont des sessions de formation des formateurs sur des thématiques spécifiques. Les participants ont la responsabilité de vulgariser les enseignements reçus au niveau de leurs bases respectives. Les tribunes d’expression populaire sont des plateformes qui mettent autour d’une même table les délégués de la société civile et les autorités étatiques et non-étatiques afin d’échanger et trouver des solutions communes aux défis locaux respectifs. Les émissions radiophoniques sont diffusées par une cinquantaine des radios communautaires et diocésaines disséminées à travers le pays. Elles visent à atteindre un nombre élevé des congolais et des congolaises qui n’ont pas eu le privilège de participer physiquement aux activités en salle, et des nombreux auditeurs situés dans les provinces où les activités de la FHS n’ont pas encore débuté. Pour renforcer l’impact des émissions radiophoniques, le programme a mis en place et implanté des clubs communautaires d’écoute qui sont un cadre où les habitants d’un même quartier auditionnent ensemble une émission radiophonique, s’engagent dans les échanges et se répartissent des tâches pour apporter un changement par rapport aux problèmes qui se posent dans leur milieu. Les fora réunissent un nombre réduit d’experts qui discutent, dans une démarche prospective, sur une question à caractère politique, économique ou social. Enfin, le programme de renforcement des capacités des femmes politiques est destiné à préparer les femmes candidates aux élections provinciales, municipales et locales à participer aux élections et à occuper des postes de responsabilité dans la sphère politique. Ce programme vise également à développer les capacités d’analyse et de perception des femmes leaders des associations de la Société civile afin de les aider à cerner les problèmes liés à la transformation de leur milieu et ainsi à mieux structurer leurs associations.

Ce programme s’adresse essentiellement aux Organisations Non Gouvernementales de Droit de l’Homme ou de Développement, aux associations féminines, aux églises, universités, écoles, syndicats, mouvements sociaux, etc. qui en sont les principaux bénéficiaires.

Grâce à l’action de l’ISDD et des partenaires des provinces, le Programme Education civique de la Fondation Hanns Seidel touche plusieurs villes de la RD Congo, parmi lesquelles Kinshasa et le Plateau Bateke, Kenge (Province du Kwango), Kikwit et Bulungu (Province de Kwilu), Ilebo et Dekese (Province du Kasaï), Mbandaka (Province de l’Equateur), Kisangani (Province de la Tshopo), Mbujimayi (Province du Kasaï-Oriental) et Kole (Province du Sankuru).