Print logo

PIRO4D; CC0 Creative Commons; Pixabay

Nos Actions en République Démocratique du Congo (RDC)

La Fondation Hanns Seidel est présente en République Démocratique du Congo depuis 1979. A l'instar des autres bureaux de la Fondation en Afrique, son programme en matière de politique de développement au Congo s’articule autour des principaux axes suivants :

  • Promotion de la démocratie ;
  • Promotion de la bonne gouvernance ;
  • Soutien à la décentralisation ;
  • Appui aux acteurs de la société civile ;
  • Formation en agriculture (agroforesterie) ;
  • Formation professionnelle ;
  • Prévention des conflits ;
  • Lutte contre la pauvreté ;
  • Sécurisation foncière.

En se fondant sur le principe qu'il était difficile d'établir un système de gouvernance démocratique dans un pays aussi vaste que la RD Congo tant qu'il demeurerait dénué d'une base économique stable et fonctionnelle et que sa population ne puisse manger à sa faim, les actions menées par la FHS en RDC se sont concentrées dans un premier temps essentiellement sur :

  • La formation d'une classe moyenne ;
  • L’approvisionnement de la capitale en denrées alimentaires.

A cet effet, une convention fut signée dès 1979 avec la ville de Kinshasa en vue d'offrir une formation continue à ses agents administratifs ainsi qu'aux membres du conseil municipal et communal et ainsi rendre l’administration plus efficace. Par la suite, un projet sera lancé en 1981 - le PIFK (Projet d'Implantation des Fermiers de Kinshasa) - dont la mission sera d'assurer l'implantation de jeunes chômeurs et désœuvrés dans la région de Mbankana (à environ 140 Km de Kinshasa) pour y cultiver le manioc ainsi que des produits maraîchers dans la perspective d'approvisionner la capitale. Au fil des années, la Fondation étendra progressivement ses actions vers les domaines de l'agroforesterie pour une agriculture durable, la formation à la gestion, l'éducation civique et le développement rural tout en consolidant ses liens avec le gouvernement de la République Démocratique du Congo. Certains des projets mis en œuvre sont arrivés à termes. Leurs contenus sont détaillés dans la rubrique Projets Antérieurs.

Actuellement, la FHS continue d’exécuter le programme d’Education Civique, le programme Dialogue Social avec les associations des micro-entrepreneurs de Kinshasa et de Matadi ainsi que le Projet La Bonne Semence (LBS), tous financés par le ministère de la Coopération économique et du Développement de la République Fédérale d’Allemagne (BMZ – Bundesministerium für wirtschaftliche Zusammenarbeit und Entwicklung). En plus des programmes financés par la BMZ s’y ajoutent deux projets d’Agroforesterie cofinancés par l’Union Européenne à Gungu dans la province du Kwilu (ancienne province du Bandundu) et à Ntsio au plateau Batéké (province de Kinshasa). Avec le Ministère du Plan, la FHS poursuit le Programme de Formation Informatique au profit des fonctionnaires congolais.

Dans ses différents projets et programmes, la Fondation respecte toujours son fil conducteur, qui est la promotion de la paix, la démocratie et du développement au profit des communautés de base de la RD Congo.

hss; hss

Agroforesterie

Au Plateau Batéké dans la province de Kinshasa, la Fondation Hanns Seidel s’est fait connaître par les programmes d’agroforesterie développés dans le cadre de financements européens. Plus ...

hss; hss

Éducation Civique

Depuis 2004, la Fondation Hanns Seidel soutient, en coopération avec l'ISDD (Institut des Stratégies pour le Développement Durable), une série d'activités de sensibilisation des communautés sur les principes de base de la démocratie en République Démocratique du Congo, dans un contexte post-conflit. Plus ...

geralt; PIXABAY

Facebook

hss; hss

Formation Informatique

Soucieuse de contribuer au renforcement de l'efficacité de la gestion publique, la Fondation Hanns Seidel collabore avec le Ministère du Plan de la République Démocratique du Congo pour améliorer les connaissances et compétences en micro-informatique des Agents et Cadres de l'administration et des entreprises publiques de Kinshasa. Plus ...